LE ROI DE LA VALSE

Ce n’est pas de saison, tant pis ! Mais on peut parler de la valse viennoise autrement qu’un 1er janvier et se réjouir de la parution d’un coffret EMI de 11 CD à petit prix, assez bizarrement intitulé: BALLROOM CLASSICS.517rk3vtozL._SL500_AA300_.jpg

                                                                                     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On n’a jamais fait mieux dans ce répertoire que l’ancien violon solo « historique » du Philharmonique de Vienne, Willi Boskovsky. Le chic, l’élégance, sans empois, sans lourdeur, tout sonne toujours juste et beau.

On connaissait déjà les deux anthologies consacrées à la famille Strauss, la première parue chez DECCA, la seconde enregistrée dans les années 80 avec un orchestre d’occasion formé des meilleurs éléments du Philharmonique et du Symphonique de Vienne, le Johann Strauss Orchester.51tDtVUOehL._SL500_AA300_.jpg

51cuL4HxW0L._SL500_AA300_.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le nouveau coffret EMI reprend les 6 CD du coffret Strauss mais regroupe quantité d’enregistrements parus séparément et aujourd’hui difficilement trouvables d’autres compositeurs contemporains ou épigones des Strauss: Lanner, Ziehrer, Millöcker, Lehar, Waldteufel, Suppé, Zeller, Komzak…

En inconditionnel de cette musique, je croyais avoir fait le tour de la discographie de Boskovsky, et je suis heureux de retrouver dans ce coffret des enregistrements que j’ignorais. On a donc vraiment ici une malle aux trésors. Et contrairement à l’habitude, un livret qui ne fait pas dans le cliché ou l’approximation mais qui décrit un contexte historique et musical, et n’use pas de la langue de bois concernant par exemple la dynastie Strauss.

Pour ce prix, un coffret INDISPENSABLE !

Auteur : JPRousseau

Globetrotter, world traveler

2 réflexions sur « LE ROI DE LA VALSE »

  1. Pas de saison? Mais il y a mille temps (météorologiques) pour la valse selon le grand Jacques, et comme il avait raison! Une musique qui donne du peps et qui est bien plus inventive qu’on ne le croit souvent! Avec cette couleur de coffret en plus, un rayon de soleil printanier dans la campagne viennoise. Frühling comme dirait un autre Strauss!

    J'aime

Les commentaires sont fermés.