CHARLES MUNCH

Dans la galerie des grands chefs du XXème siècle, Charles Munch n’occupe pas, à mon sens, toute la place qui devrait être la sienne. Une des premières. Et pas seulement pour le répertoire français – Berlioz, Debussy, Ravel – dans lequel il excellait bien sûr.

On est heureux de voir son éditeur historique, RCA, ressortir une partie importante de son legs discographique, les Beethoven, Brahms, Dvorak, Tchaikovski, etc. Dans des prises de son d’anthologie.

51lB2Wq3plL._SL500_AA300_.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CD 1 : WAGNER, extraits du Ring et de Tristan et Isolde (avec Eileen FARRELL)

CD 2 : TCHAIKOVSKI, Symphonie n°4, Sérénade pour cordes

CD 3 : TCHAIKOVSKI, Symphonie n°6, Roméo et Juliette

CD 4 : TCHAIKOVSKI, Concerto pour violon (avec Henryk SZERYNG), Francesca da Rimini

CD 5 : DVORAK, Symphonie n°8, Concerto pour violoncelle (avec Gregor PIATIGORSKI)

CD 6 : MAHLER, Lieder eines fahrenden Gesellen, Kindertotenlieder (avec Maureen FORRESTER)

CD 7 : R.STRAUSS, Till Eulenspiegel, Don Quichotte (avec Gregor PIATIGORSKI)

51XRL9TnAJL._SL500_AA300_.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BRAHMS: Symphonies 1, 2, 4, Ouverture tragique, Concerto pour piano n°1 (avec Gary GRAFFMAN), Concerto pour piano N°2 (avec Artur RUBINSTEIN) MENDELSSOHN: Symphonies n°3,4,5, Concerto pour violon (avec Jasha HEIFETZ), SCHUBERT: Symphonies n°2, 8, 9, SCHUMANN : Symphonie n°1, ouvertures de Manfred, Genoveva.

 

51hLMn9K98L._SL500_AA300_.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Incontournable évidemment, le coffret Berlioz/Munch

Auteur : JPRousseau

Globetrotter, world traveler