BEECHAM EDITION

Il n’a pas la notoriété d’un Toscanini ou d’un Furtwängler ses contemporains. Pourtant Thomas Beecham, disparu il y a 50 ans, est un chef qui, dans ses répertoires de prédilection, reste insurpassé. Mélange d’élégance british, de raffinement, et toujours de justesse stylistique. Un grand amoureux de la musique française de surcroît : c’est toujours à sa version de Carmen de Bizet qu’on revient.

EMI publie plusieurs coffrets qu’il faut acquérir d’urgence, si on n’a pas déjà plusieurs versions de référence.

51cHP-8bv1L._SL500_AA300_.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tout dans ce coffret de 6 CD est absolument admirable : des versions de référence des Symphonies de Franck, Lalo, Bizet, de la Symphonie fantastique de Berlioz (petit détail amusant : quand on écoute au casque le 2e mouvement Un bal on entend distinctement un téléphone qui sonne dans la pièce à côté…), et Gounod, Saint-Saëns, Fauré, Delibes, etc.

Autre incontournable, sans doute plus exotique pour nos oreilles continentales, le coffret consacré à la musique anglaise, essentiellement Frederic Delius – un compositeur original qui a passé l’essentiel de son existence.. en France, auquel je consacrerai un billet sur rousseaumusique.blog.com )

511BP12Y0%2BL._SL500_AA300_.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Autre coffret plus composite, avec quelques joyaux :

51YMIq4PgjL._SL500_AA300_.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des versions très « modernes » de la 2e et de la 7e symphonies de Beethoven, de la rare Messe en do majeur et de la musique de scène des Ruines d’Athènes, surtout de parfaites 3e, 5e et 6e symphonies de Schubert, un magnifique Heldenleben de Richard Strauss, une grandiose Faust-Symphonie de Liszt, ou encore un beau couplage Brahms (2e symphonie, Chant du destin, ouverture académique)

Enfin, on doit mentionner un coffret Haydn/Mozart, les symphonies « londoniennes », les Saisons, les dernières symphonies de Mozart. Toujours élégant et stylé, mais pas indispensable.

51Y1FnfFLlL._SL500_AA300_.jpg

Auteur : JPRousseau

Globetrotter, world traveler

Une réflexion sur « BEECHAM EDITION »

Les commentaires sont fermés.