CHRISTIAN FERRAS

Il y a aujourd’hui quantité de violonistes exceptionnels (Repin, Vengerov, Hahn, Mutter, Faust…) mais tous se ressemblent peu ou prou. Quand on réécoute Christian Ferras, on entend une sonorité unique, à fleur d’archet, un vibrato serré, un violon lumineux. Absolument unique.

Il faut en priorité écouter ses premiers enregistrements pour DECCA et en stéréo pour EMI. Les fameux disques de concertos avec Karajan sont bien sûr très beaux, mais un peu plombés par la lourdeur – incompréhensible – de la direction du chef (dans Beethoven ou Brahms par exemple).

Les Introuvables de Christian FerrasFrench Violin Masterpieces : Chausson Poéme, Ravel Tzigane, Debussy Fauré sonatesBeethoven : Sonates pour violon / Sonates pour violoncelle (Coffret 5 CD)

The Great Violin ConcertosSonates romantiques

Avec Pierre Barbizet, son complice de toujours, il a signé les références absolues des sonates de Lekeu et de Franck, mais aussi Schumann et Brahms (DGG), et surtout les dix sonates piano/violon de Beethoven (EMI)